Au nom de la succession de maman Anne Heche, Homer Laffoon a demandé à augmenter ses pouvoirs en tant qu’administrateur spécial

Homer Laffoon, le fils aîné d’Anne Heche, a déposé une requête auprès du tribunal demandant un accès accru à la propriété de sa défunte mère et à d’autres objets de valeur.

Page Six a appris que vendredi, Laffoon avait demandé au tribunal l’autorisation d’exercer ses pouvoirs d’administrateur spécial de la succession de sa mère. Cela lui permettrait de prendre la garde des fonds et autres actifs.

L’argument avancé par le jeune de 20 ans était que les pouvoirs sont essentiels avant la procédure judiciaire ultérieure pour accéder aux biens privés tangibles qui appartiennent à la succession et sont toujours situés dans la résidence de Heche.

Laffoon a affirmé que les objets personnels susmentionnés doivent être retirés de l’appartement dès que possible pour éviter que la succession n’encoure d’autres frais, dépenses ou pertes probables.

De plus, il a affirmé que la succession de sa mère valait 400 000 $ au moment de son décès. En particulier, Laffoon a informé le tribunal qu’il était au courant d’une variété de chèques libellés à l’ordre de [Heche] et que ces chèques doivent être discutés, signés et placés sur un compte bancaire au nom de la succession dès que possible afin que les factures ne soient pas considérées comme invalides.

Laffoon affirme qu’en étendant sa juridiction, il pourrait s’approprier tous les biens naturels et personnels faisant partie de la succession de sa mère et les protéger contre les dommages, le gaspillage ou les blessures. De plus, il serait en mesure de percevoir toutes les réclamations, loyers et autres revenus légitimement dus à la succession, d’intenter et de défendre des poursuites et d’obtenir des copies de [the estate’s] dossiers financiers.

En outre, Laffoon a soutenu que les pouvoirs proposés lui permettraient de gérer, d’exécuter et de défendre les droits et obligations liés au prochain livre, Call Me Anne, que Heche est en train d’écrire. De plus, il demande une caution de 800 000 $.

Leave a Comment